Collège Sainte-Anne de Lachine

Première édition de la Semaine des droits humains

Collège Sainte-Anne de LachineSi l'engagement communautaire et la réflexion sur les droits de l'homme ont toujours fait partie de la mission du Collège Sainte-Anne de Lachine, c'était la première fois qu'une semaine thématique autour des droits humains était présentée. « Il est important de se rappeler les valeurs importantes pour notre école, qui l'on est », souligne l'animateur vie spirituelle et engagement communautaire, Martin Chevalier, qui s'efforce de faire vivre aux élèves des valeurs chrétiennes, mais dans un contexte laïcisé. « Il faut établir une connexion entre notre travail d'éducateur au quotidien et les droits humains et poser la question aux jeunes : " Ici, concrètement, que peut-on faire ? " »

Du 17 au 21 février, la Semaine des droits humains s'est donc déclinée en cinq temps. Le dîner du lundi, un simple bol de riz (un don à Amnistie internationale, qui a tenu de façon parallèle un kiosque), a permis de sensibiliser les jeunes à la cause de celles et ceux, trop nombreux qui ne mangent pas à leur faim ou pas du tout. La journée du mardi était notamment consacrée à l'estime de soi, alors qu'une équipe a apposé sur les 1 900 cases des élèves des messages personnalisés qui ont certes ensoleillé la journée de chacune et chacun. Une minute de silence a aussi été respectée, après que des extraits de la Déclaration universelle des droits de l'homme aient été lus à l'intercom. Une conférence sur l'engagement communautaire a également été proposée par Enfants Entraide. Le lendemain, des 323 élèves inscrits, seulement quatre ont réussi leur défi de faire silence pendant 24 heures consécutives. Norah Shariff, auteure de Les secrets de Norah et de Dévoilée a ensuite offert un bouleversant témoignage. La semaine s'est conclue sur Une planète près de chez vous, un immense jeu de rôle auquel ont participé 83 élèves, qui permet de réfléchir aux choix que doivent poser les dirigeantes et dirigeants de notre planète.