Journée Solidarité en rose au collège Bourget

Journée Solidarité en roseLe Comité UNESCO a organisé une journée pour dénoncer l'intimidation sous toutes ses formes. Cette journée appelée Solidarité en rose a été lancée en Nouvelle-Écosse par des jeunes du secondaire. Ces élèves sont intervenus lorsqu'un des leurs a été victime d'intimidation parce qu'il portait un chandail rose. Cet élève a été affligé de tous les qualificatifs associés aux préjugés homophobes. Les élèves et le personnel de son école ont décidé de porter le chandail rose en guise de solidarité. Par la suite, le mouvement s'est propagé avec des événements et des activités de sensibilisation dans plusieurs écoles du pays.

Un groupe du Comité UNESCO

Au collège Bourget, les élèves du primaire et de 1re, 2e et 3e secondaire ont été encouragés à revêtir un chandail rose le 26 février. Une vidéo a été produite par des élèves du Comité UNESCO qui l'ont présentée aux élèves de tous les niveaux. Ils ont expliqué les objectifs de la journée et les activités proposées.

Chez les grands de 4e et 5e secondaire le concept était différent. Seuls les élèves du Comité UNESCO ont porté le chandail rose parce qu'ils avaient composé une histoire sur le thème de l'intimidation. Une partie de cette histoire était inscrite sur chacun des chandails qui étaient numérotés pour l'occasion. Les autres élèves ont dû chercher les chandails roses pour connaître la suite de l'histoire. Ces chandails seront affichés au pavillon Louis-Querbes comme une œuvre d'art humanitaire.

Les éducatrices et éducateurs ont aussi été invités à se joindre au mouvement en portant du rose et à la cuisine, on a confectionné des petits gâteaux roses.Journée Solidarité en rose